Dons

Charlie hebdo

unnamedNous sommes Charlie. C’est par ces mots que la foule nombreuse a exprimé, en de nombreux endroits de France, sa solidarité avec les victimes de l’attentat contre Charlie Hebdo, mais aussi sa volonté de résister à l’intention des tueurs : faire régner la peur et faire taire la liberté.

L’émotion est tellement forte qu’il peut sembler prématuré d’exprimer autre chose que la douleur ou la compassion. Mais la tristesse ou la pudeur ne doivent pas nous empêcher de parler autour de nous de ce qui s’est passé, de pourquoi ces journalistes ont été attaqués. De saluer leur mémoire, leur courage, leur résolution. De raconter leur action. De montrer leurs dessins et d’en rire encore, malgré tout. Bref, de les garder présents avec nous encore un peu.

La vérité est toujours un acte courage. Pour certains plus que d’autres. Les journalistes de Charlie nous ont montré combien la liberté d’expression, socle de notre démocratie, est fragile, et combien ses ennemis sont déterminés et sanguinaires. On l’avait peut-être oublié, ou négligé.

Les journalistes de Charlie se savaient menacés. Et ils avaient peur. Mais ils continuaient, en rigolant, pour ne plus y penser, parfois.

Ils se battaient pour une idée de la démocratie qui laisse sa place à chacun, quelles que soient ses origines, ses convictions, ses modes de vie, sa sexualité, etc. Une société qui permet à chacun de dire ce qu’il veut -quitte à déranger-,  de rire de ce qu’il veut. Bref, ils se battaient pour nous.

Ils vont nous manquer. Et il faudra trouver une manière de relever le flambeau, même si l’équipe de Charlie réunissait des personnes aux talents exceptionnels et ne trouvera pas facilement d’équivalent.

Bientôt, il faudra recommencer à rire. Et à rire méchamment des despotes, des tartuffes, des assassins, des intégristes.

Parce que cela voudra dire qu’ils n’ont pas réussi à nous faire taire par la peur. Qu’ils n’ont pas encore gagné.

Nous sommes Charlie

0 Comments

Laisser un commentaire