Dons

Abandons, Placements, Cessions…..

[vc_row][vc_column width=”1/1″][vc_column_text]

Les tortues abandonnées, causent des bouleversements de notre écosystème et de notre patrimoine biologique.Les risques d’hybridations et de contaminations sont élevés, menaçant ainsi la survie de nos 3 espèces endémiques Hermanni hermanni, Emys orbicularis et Mauremys léprosa.

Le manque de connaissance des particuliers entraîne souvent la mort de la tortue. Pire encore, l’abandon irréfléchi dans la nature peut permettre à la tortue de s’adapter, avec tous les risquent qui en découlent.

Les tortues détenues en captivité ne doivent plus être relâchées, abandonnées dans la nature, car les actions de retrait et de piégeages sont coûteuses.

L’intrusion d’espèces allogènes est une des principales causes de la disparition d’espèces indigènes à l’échelle planétaire.
Au niveau National, les services de l’Etat, recommandent l’euthanasie pour les Espèces Exotiques Envahissantes retirées des cours d’eau ou de nos campagnes.

Donc si vous tenez à vos spécimens ne les abandonnez pas, contactez nous afin que l’on puisse vous aider pour la prise en charge de vos tortues.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width=”1/1″][vc_tabs][vc_tab title=”Les Aquatiques” tab_id=”1383934462-1-31″][vc_column_text css_animation=”appear”]

Les tortues de “Floride” sont originaires des Etats-Unis, de la vallée du Mississippi, de l’Illinois jusqu’au golfe du Mexique. Elles viennent d’Amérique du Nord, elles ont été transportées par l’homme presque partout sur la planète.
On rencontre aussi les Chelydra, et Macroclemys.
On retrouve aussi des Pelusio, Pelomedusa, Ocadia, parmi les nouvelles espèces abandonnées.[/vc_column_text][/vc_tab][vc_tab title=”Les Terrestres” tab_id=”1383934462-2-15″][vc_column_text css_animation=”left-to-right”]

Il y a bien sur les Hermanni hermanni, mais aussi sa cousine orientale l’Hermani boettgeri. On rencontre très souvent les différentes sous espèces de Graeca  (originaire d’Afrique du Nord, pays du Maghreb), les Terrestris, sans oublier les tropicales.
Toutes ces espèces qui ont besoin de conditions spécifiques, et d’être isolées les unes des autres.[/vc_column_text][/vc_tab][vc_tab title=”Les Palustres” tab_id=”1383934572612-2-6″][vc_column_text css_animation=”bottom-to-top”]

Cela concerne les Terrapènes, mais aussi quelques Cuoras, Kinosternum, etc..

[/vc_column_text][/vc_tab][/vc_tabs][/vc_column][/vc_row]

4 Comments

  1. Vazia

    Bonjour

    Pourquoi ne pas interdire la vente dans les animaleries de toutes tortues aquatiques
    ou terrestres qui forcément finiront dans la nature ou pire
    vivre dans des conditions inacceptables
    elles sont adorables petites et peu coûteuses
    c’est une honte
    juste pour qu’un enfant débile joue
    je préfère qu’on euthanasie les parents irresponsables
    Il faut prendre le problème à la base

    Bonne fin de journée

    Thierry François Vazia

    1. vincent

      Bonjour, en effet ce serait une solution, mais les animaliers (ou enseignes animaleries) ont un impact considérable sur l’économie (emplois et autres ressources), de ce fait ils profitent de cette “immunité” pour vendre des spécimens qui comme vous le dites se retrouvent très souvent abandonnées.
      Comme vous le dites les responsables sont ceux qui achètent des animaux sans connaitre les mœurs et l’espérance de vie….
      Nous sommes donc très souvent sollicités pour récupérer ces spécimens, et nous nous efforçons de faire notre possible pour les accueillir dans les meilleures conditions. Ceci dit, nos installations ne sont pas extensibles…. et les places commencent à se faire rares…..
      Merci pour votre intervention et bonne journée,
      M Morcillo.

    1. vincent

      Bonjour,

      Les conditions sont en premier d’avoir l’AEA (vous trouverez les informations et documents à ce lien : http://www.cepec-tortues.fr/reglementation/france/), une fois le formulaire rempli vous en faites une copie et vous l’envoyer en LR AR à la DDPP de votre département. Dans la demande mentionnez comme espèces Testudo Hermanni Testudo Boettgeri ou celle que vous souhaitez obtenir, le plus “simple” serait de mentionner testudo, cela représente la majorité des tortues terrestres méditerranéennes. Ne mettez pas de nombre car comme cela vous pourrez avoir jusqu’à 6 spécimens adultes.Il y à 2 modèles pour remplir votre formulaire.
      Concernant le spécimen, il y a un forfait qui correspond à 3 visites chez le vétérinaire (mise en place du transpondeur (puce électronique obligatoire) et vermifuge (à confirmer au moment de la demande d’adoption).
      Lorsque vous récupérez le spécimen vous aurez donc un CIC ou Certificat de propriété, délivré par la DREAL un bon de cession et la déclaration de marquage à vos noms.
      Un point que nous ne maîtrisons pas, concerne “la nature de la source” délivrée par la DREAL (inconnue, née en captivité, commerce, etc..) et les délais pour obtenir le CIC.
      Bien évidement le placement est définitif..
      Nous avons des spécimens disponible à l’adoption mais majoritairement des mâles Hermanni hermanni, Hermanni Boettgeri, marginata adultes ayant plus de de 25 à 30 ans..
      Voila dans les grandes lignes le processus.
      N’hésitez pas à me contacter par téléphone si vous avez des questions
      Bien cordialement,
      Vincent M.

Laisser un commentaire