Dons

ALERTE !!! Tortues volées

Une action conjointe avec la majorité des associations (Tortues, Reptiles, Amphibiens, Ophidiens) permet d’enrayer les trafics et vols qui règnent autour des animaux.
Pour cela, il faut envoyer les photos, numéros de puces, ou autre document justificatif de l’animal afin que l’on puisse procéder à la mise en place d’une alerte pouvant être visualisée par le maximum de personnes.
Recrudescence des vols
Il semble qu’il y ait une recrudescence des vols. Nombreux sont les particuliers, adhérents d’associations, adhérents FFEPT ou non qui contacte la fédération afin de nous faire part du vol de leurs tortues. Dans de nombreux cas, les personnes ne possèdent par d’autorisation d’élevage d’agrément (AEA ou CDC), les spécimens ne sont pas à priori identifiés, (absence de micro-transpondeurs) et, trop souvent les photos des tortues qui nous sont envoyées sont inexploitables.

Sachez que pour retrouver, récupérer vos spécimens, il faut à minima pouvoir les reconnaitre.
Voici quelques précisions afin de garantir une « traçabilité » de vos spécimens.

1.      L’idéal est la mise en place d’un transpondeur (pour les spécimens de plus de 10 cm) par un vétérinaire, cela vous est indispensable pour votre demande d’AEA. Le numéro unique du micro-transpondeur reste déterminant pour l’identification du spécimen et connaitre son propriétaire de l’animal.
2.      Avoir des photos nettes des dossières et plastrons de tous vos spécimens. Avec les appareils photos numériques, il est maintenant facile d’effectuer ces photos. Si vous n’en possédez pas, vous pouvez toujours vous rapprocher d’une association qui vous les fera. Pour cela, vous pouvez utiliser la trame quadrillée qui permet de donner un repère de taille pour chacune des tortues. Ces trames (A4 ou A3) sont disponibles ici :
Quadrillage-A4-photos-tortues-CEPEC
Quadrillage-A3-photos-tortues-CEPEC
ou alors effectuer vos photos avec une règle graduée qui permette d’évaluer la taille des spécimens (règle graduée, papier millimétré…).
Mais rien ne vous empêche d’effectuer les 2 méthodes d’identification (micro-transpondeur et photos), pour les spécimens de plus de 10 cm, et quelle que soit l’annexe concernée.

Pour être en partie prémuni face à ces vols et surtout pouvoir restituer les tortues à leurs propriétaires, il faut impérativement avoir des informations claires et précises.

C’est pourquoi, je vous encourage vivement à choisir à minima une de ces 2 méthodes d’identification / marquage. Conserver les déclarations de marquage et les photos car ce sont des éléments qui dans le cadre d’une restitution vous seront demandés.

D’un point de vue réglementaire, ce sont les spécimens de l’annexe A qui sont concernés par l’identification avec un micro-transpondeur, mais rien ne vous empêche d’utiliser cette méthode pour ceux des autres annexes. N’hésitez pas aussi à déposer une plainte auprès des services de police ou de gendarmerie, et de nous tenir informé des vols et de la suite des enquêtes.
La FFEPT gère un fichier central des tortues volées ou disparues (à ce jour, uniquement pour les tortues identifiées par transpondeur).
Voir : http://www.ffept.org/fichier-central-vol/

1 Comment

Laisser un commentaire