Dons
News

Aéroport Ivato – deux cent soixante tortues saisies !!!!!

Aéroport Ivato – deux cent soixante tortues saisies !!!!!

Deux valises pleines de tortues, ont été interceptées à l’embar­quement d’un vol pour le Kenya. Le propriétaire s’est enfui.

Un trafic de tortues a tourné court à l’aéroport international d’Ivato hier aux petites heures. Aux alentours de 3h 30 du matin, 260 bébés tortues étoilées, ont été interceptées par la douane et la police de l’air et des frontières, lors de l’embarquement du vol de la compagnie Kenya Airways, à destination de Nairobi.
«Ces tortues ont été scotchées une à une, avant qu’elles ne soient  rangées dans deux grandes valises. D’après le talon de bagage, la destination finale du contrebandier est Bangkok », explique Haja Rakotoari­malala, receveur des douanes à l’aéroport international d’Ivato.
Le trafic a été mis à nu lorsque les valises ont été passées au scanner.
« La douane et la police travaillent de concert pendant le scan. Les tortues ont été décelées à l’écran, lorsque les deux valises ont été soumises au scanner », indique, quant à lui, le commissaire principal Rufin Lebiria, chef du service central de la police de l’air et des frontières.
En saisissant la balle au bond, il met en avant que les bagages suspects ont été par la suite envoyés pour fouille physique, par les agents de la police ainsi que par leurs collègues de la douane.
« Nous avons affaire à un délit douanier, lié à la faune et la flore. La douane ainsi que le service de l’environnement forêt, sont tous les deux compétents pour engager les poursuites. Les procédures sont entamées. L’état de ces animaux est en revanche préoccupant il faut les laisser au plus vite aux bons soins de l’organisation non gouvernementale Turtle Survival Alliance (TSA), qui va leur prodiguer des soins, avant de les relâcher dans leur habitat naturel », ajoute le receveur des
douanes.

Nouveau dispositif
L’Aviation Civile de Madagascar (ACM), salue en revanche l’ efficacité de la collaboration entre la police et la douane.
« Ces deux valises ont été soumises au scanner de la Sûreté aéroportuaire de Madagascar (SAMADA), spécialisée dans la détection d’explosifs. Les opérateurs de la machine n’ont rien signalé », indique Daniel Andrianjatovo, délégué général de l’ACM à l’aéroport international d’Ivato.
D’après la douane, le coup de filet d’hier, est le cinquième à être réalisé depuis le début de l’année.
Le nom et le prénom, inscrits sur les talons de bagage sont bien les seules informations sur le suspect. Filmé par les caméras de surveillance, il a néanmoins réussi à s’échapper sans se faire prendre de la salle d’embarquement lorsque le pot-aux-roses a été découvert. Le fugitif est un métis asiatique, selon les images de la caméra. L’identité qu’il a fournie est néanmoins française.
« L’ACM, la douane, ainsi que la police sont actuellement en phase pour adopter un nouveau dispositif, visant à prendre à contre-pied les  trafiquants. Dans cette nouvelle  procédure, les passagers accèdent à la salle d’embarquement sitôt l’enregistrement terminé, et n’ont plus le droit d’en sortir. Dans la mesure où un trafic est mis à nu, le contrebandier ne pourra trouver aucune issue », met en avant le chef du service central de la police de l’air et des frontières.
Après rétablissement, ces 260 tortues saisies seront  accueillies à Tsihombe, dans un centre de 200 hectares, dont TSA est en charge.

Seth Andriamarohasina