Dons
News

Bessières : La Fondation finance un bassin pour sauver 250 tortues

Bessières : La Fondation finance un bassin pour sauver 250 tortues

dating sites where you find real people worth dating provokingly Un grand sanctuaire pour tortues va bientôt voir le jour en Haute-Garonne. La Fondation 30 Millions d’Amis participe à l’aménagement d’un bassin pour les espèces de Floride. Un centre à découvrir prochainement.

https://cornetpainting.com/18-cat/dating_7.html

app de namoro para evangelicos Sarigerme Un immense refuge dédié à la protection des tortues. C’est le projet d’une petite association installée à Bessières qui prévoit d’ouvrir en juin 2016 un sanctuaire pour les tortues qu’elle recueille. Ce centre, encore en travaux, est installé sur un terrain d’un hectare et dispose de nombreux bassins pour les tortues d’eau et d’enclos pour les tortues de terre. La Fondation 30 Millions d’Amis a accepté de financer la construction d’un grand bassin d’une trentaine de mètres de long qui pourra accueillir plus de 250 femelles tortues de Floride (26/01/2016). « Grâce à votre enveloppe de 3000 euros, nous pourrons bâtir ce bassin et y déposer des plantes aquatiques. Il sera terminé en mai 2016. » décrit Jérôme Maran, co-directeur du Refuge des Tortues.

UN REFUGE POUR LES TORTUES DÉLAISSÉES

nba sports betting reddit whereabouts Le Refuge des Tortues a été créé en 2006 pour recueillir les tortues délaissées par leurs propriétaires, abandonnées dans la nature ou placées par l’administration. En effet, pendant des dizaines d’années, des milliers de tortues aquatiques ont été vendues ou distribuées lors de fêtes foraines comme animaux de compagnie à travers le monde. Sauf que ces tortues devenues trop encombrantes ont été relâchées massivement. Malheureusement, elles ont un impact sur les milieux naturels et menacent les espèces locales françaises.

Les bassins pour les tortues sont en construction. © Refuge des tortues

UN CENTRE DE PRÉVENTION

Mandelieu-la-Napoule gay dating naugatuck ct Aujourd’hui, le centre accueille 350 tortues et n’est pas ouvert au public. Mais il sera complété d’un centre d’éducation à l’environnement dédié à la sensibilisation du public qui ouvrira en 2018. Dans ce véritable espace de biodiversité, on trouve déjà une réserve pour les animaux ou encore un bassin où les grenouilles peuvent se reproduire. Un parcours sera créé pour les visiteurs et les groupes scolaires afin de  les sensibiliser à la faune sauvage : « Les animaux ne doivent pas résulter d’un achat compulsif. Ils ne sont pas des objets, des mouchoirs que l’on peut  jeter ! Quand on décide de prendre en charge un animal sauvage comme une tortue, c’est un engagement à long terme et lourd de conséquences (une tortue d’eau peut vivre une soixantaine d’années) ! C’est ce que l’on souhaite expliquer aux petits comme aux grands. » explique Jérôme Maran.