Dons
News

Castres. L’étrange tortue d’eau sortie du fond du Thoré

Castres. L’étrange tortue d’eau sortie du fond du Thoré

La clinique vétérinaire du Siala s’est bien occupée de l’étrange et rare tortue d’eau découverte par un pêcheur dans le Thoré à Caucalières. La vétérinaire lui a même trouvé un logis : elle est partie pour la Vallée des Tortues dans le Roussillon.castre tortue

Quand il est arrivé à la clinique vétérinaire du Siala avec cette énorme tortue d’eau dans un carton il y a quelques jours, ce pêcheur sud tarnais a vraiment suscité l’étonnement. Il l’avait découverte près du Thoré, à Caucalières, et il lui a fallu bien du courage pour parvenir à la capturer. C’est la vétérinaire Petra Seltensperger, spécialiste des NAC (nouveaux animaux de compagnie) à la clinique qui s’est occupée de la bestiole : «Ce n’était pas une tortue de Floride. Nous avons l’habitude d’en récupérer deux ou trois fois par an. Alors j’ai fait des recherches. Ce serait plutôt une tortue serpentine ou alligator.» (lire en encadré) En revanche, si la clinique s’occupe bénévolement de ces animaux retrouvés ainsi, souvent abandonnés et lâchés dans la nature par des propriétaires peu scrupuleux, il faut aussi savoir comment les nourrir : «On a essayé plein de choses, des croquettes pour chat, de la viande, des vers de terre et même une souris morte… Finalement, je suis allée acheter des crevettes et elle s’est régalée.» Un peu perturbée et même agressive parfois, la tortue d’eau pèse 4,5 kg, dispose d’une tête assez impressionnante et d’une longue queue. Le tour de sa carapace est dentelé. Une espèce en tout cas très rare et inconnue dans la région mais pour laquelle il fallait bien trouver une solution. Pour Pétra Seltensperger : «Pas question pour moi de l’euthanasier. J’ai beaucoup cherché depuis quinze jours, appelé des zoos et mon réseau de profs en écoles vétérinaires. Mais finalement, c’est près d’Argelès-sur-mer, dans le Roussillon, que j’ai trouvé quelqu’un de passionné.» Vendredi en effet, la Vallée des tortues (Sorède, 66) a accepté d’adopter le spécimen. Un parc animalier impressionnant, au cœur de la vallée heureuse qui compte plus de 300 tortues, de toutes sortes, et même des tortues géantes des Seychelles. C’est une employée de la clinique du Siala qui, partant en week-end vendredi près de Perpignan, a assuré le convoyage jusqu’au point de rendez-vous où l’un des responsables de la Vallée des Tortues est venu la récupérer. Une histoire qui finit bien mais dont le mystère reste entier : d’où vient donc cette étrange tortue d’eau dont la libre détention est interdite en France ?


Tortue serpentine ou alligator ?

On devrait être fixé en tout début de semaine : s’agit-il d’une tortue serpentine ou d’une tortue alligator ? Les spécialistes de la Vallée des Tortues ne devraient pas avoir de difficulté pour l’identifier précisément. Les deux sont rarissimes en France et encore plus dans le milieu naturel. Leur vente est interdite et ailleurs dans le monde elles sont généralement protégées. La tortue serpentine est une espèce de la famille des Chelydridae (Canada, Etats Unis). Souvent appelée tortue hargneuse, elle se montre peu, devient féroce quand on la dérange et peut infliger des blessures graves avec sa mâchoire coupante. Elle peut peser jusqu’à 50 kg. La tortue alligator est encore plus rare et fait partie de la même famille. Son poids peut atteindre 100 kg et elle est aussi très redoutée pour ses morsures à cause de sa puissante mâchoire.

0 Comments

Laisser un commentaire