Dons
News

Comores : tentative de braconnage de tortues avortée dans le parc marin de Moheli

Comores : tentative de braconnage de tortues avortée dans le parc marin de Moheli

Il y a quelques jours, des braconniers s’apprêtaient à repartir avec, à bord de leur bateau, 5 tortues sous-marines à Itsamai dans le parc marin de Mohéli, aux Comores. Un seul des braconniers, qui venaient de Bambini, sur l’île d’Anjouan, a pu être attrapé, mais le reste du groupe a pris la fuite.

Ces plages, protégées par l’Association pour le développement socio-économique d’Itsamia (ADSEI) sont aussi les sites de ponte les plus importants au monde en ce qui concerne les tortues vertes. Grâce à l’implication des villageois, plus de 3500 tortues femelles accourent sur ces plages pour y pondre, chaque année, devant le village même et les plages avoisinantes. Un atout touristique certain pour Itsamai, devenue une étape obligée pour les touristes qui visitent Mohéli.

Mais un tel rassemblement de tortues n’est pas sans attirer la convoitise de bandes organisées, souvent armées. Des braconniers, qui viennent en barque des îles voisines, pour charger ces tortues, pourtant espèces protégées, pendant la nuit.

Avec la complicité des jeunes locaux, ils alimentent le marché d’Anjouan en viande de tortue, dont la consommation est pourtant prohibée aux Comores.

L’ADSEI et le Parc Marin de Mohéli restent mobilisés malgré des moyens limités pour préserver ce patrimoine naturel exceptionnel.