Dons
News

Non à la consommation de viande de tortues de mer !

Non à la consommation de viande de tortues de mer !

À l’attention : du gouvernement de Polynésie française

L’assemblée de la Polynésie Française à décider le 18 avril 2014 d’autoriser la consommation des tortues de la chair des tortues de mer.

En projetant l’installation d’un parc d’élevage, ce qui n’empêchera pas le braconnage qui lui sera certainement traiter avec laxisme puisque la consommation sera permise, nos tortues sont mises en danger par la cupidité vénale des élus de la majorité.

La tortue verte, de l’espèce «chelonia midias », celle qui est braconnée au fenua, est protégée non seulement par la Convention de Washington mais aussi par une délibération de l’Assemblée Territoriale en date du 13 juillet 1990.

Le transport, la détention, la collecte des œufs, la capture à terre ou en mer, la taxidermie, la commercialisation, l’importation et l’exportation sont strictement interdits.

Il est également important de rappeler que les contrevenants sont passibles de sanctions pénales (amende et emprisonnement), assorties de la saisie des moyens de transport et de pêche utilisés.

NON à l’élevage et la consommation de tortue de mer !

En espérant que notre requête sera entendue.

À l’attention : du gouvernement de Polynésie française

L’assemblée de la Polynésie Française à décider le 18 avril 2014 d’autoriser la consommation des tortues de la chair des tortues de mer. petition-img-11913

En projetant l’installation d’un parc d’élevage, ce qui n’empêchera pas le braconnage qui lui sera certainement traiter avec laxisme puisque la consommation sera permise, nos tortues sont mises en danger par la cupidité vénale des élus de la majorité.

La tortue verte, de l’espèce «chelonia midias », celle qui est braconnée au fenua, est protégée non seulement par la Convention de Washington mais aussi par une délibération de l’Assemblée Territoriale en date du 13 juillet 1990.
Le transport, la détention, la collecte des œufs, la capture à terre ou en mer, la taxidermie, la commercialisation, l’importation et l’exportation sont strictement interdits.
Il est également important de rappeler que les contrevenants sont passibles de sanctions pénales (amende et emprisonnement), assorties de la saisie des moyens de transport et de pêche utilisés.
NON à l’élevage et la consommation de tortue de mer !
En espérant que notre requête sera entendue.

Signez la pétition ici

0 Comments

Laisser un commentaire