Dons
News

Coronavirus : en Thaïlande, une espèce rare de tortue s’épanouit

Coronavirus : en Thaïlande, une espèce rare de tortue s’épanouit

Plusieurs nids de tortues luths, une espèce considérée comme en voie de disparition dans le pays, ont été découverts, relate « The Guardian ».

C’est l’une des conséquences inattendues du confinement. À travers le monde, la nature semble reprendre ses droits. Les images d’animaux sauvages s’aventurant dans des villes aux rues désertes ou dans des lieux habituellement très fréquentés par l’homme sont régulièrement relayées. The Guardian en donne un autre exemple en Thaïlande, où plusieurs nids de tortues luths ont été découverts sur des plages où les touristes sont interdits en raison des mesures de confinement.

Une telle découverte ne s’était plus produite depuis cinq ans dans le pays, où la tortue luth est considérée comme en voie de disparition. Cette espèce, la plus grande des tortues marines, est également inscrite sur la liste des espèces vulnérables à l’échelle mondiale de l’Union internationale pour la conservation de la nature. Depuis novembre dernier, onze nids de tortues luths ont été trouvés en Thaïlande. C’est le nombre le plus élevé de ces vingt dernières années, à en croire Kongkiat Kittiwatanawong, directeur du Centre de biologie marine de Phuket.

 

Lire aussi Le confinement, une « parenthèse enchantée » pour les animaux

Dugongs et dauphins roses

« Si nous comparons à l’année précédente, nous n’avions pas autant de pontes, car les tortues ont un risque élevé d’être tuées par des engins de pêche ou des humains sur la plage », explique-t-il. Selon The Star, un journal malaisien, les nids ont été trouvés sur des plages des provinces de Phuket et de Phang Nga, bordées par la mer d’Andaman. Les tortues luths pondent généralement leurs œufs dans des zones sombres et calmes, ce qui est difficile à trouver avec l’afflux de touristes, et leurs nids sont régulièrement détruits par l’homme.

 

Lire aussi Des migrations de poissons observées en eaux profondes, une première

Cité par ce média, Sopon Thongdee, directeur général du département des ressources marines et côtières, a expliqué qu’un nid de tortue luth contient entre 60 et 120 œufs, qui mettent 120 jours à éclore. Cette espèce rare de tortue ne serait pas la seule à avoir profité de la période actuelle pour s’aventurer dans des lieux qu’elle avait fuis en Thaïlande. Les médias locaux assurent que des dugongs (un animal ressemblant au lamantin), des dauphins roses ou des requins-baleines auraient également été observés ces dernières semaines au large des côtes du pays.