Dons
News

Découverte d’une nouvelle espèce de tortue à carapace molle en Asie

Découverte d’une nouvelle espèce de tortue à carapace molle en Asie

Par Jennifer Matas |

Des chercheurs hongrois, allemands et vietnamiens viennent de découvrir une toute nouvelle espèce de tortue à carapace molle vivant en Chine et au Vietnam.

Une cinquième tortue à carapace molle

La famille des tortues à carapace molle compte donc désormais cinq espèces :

  • La tortue carapace molle de Chine (Pelodiscus sinensis), classée « vulnérable » par l’UICN
  • La tortue à carapace de l’Amour (Pelodiscus maackii)
  • La tortue à carapace molle de Hunan (Pelodiscus axenaria)
  • La petite tortue à carapace molle de Chine (Pelodiscus parviformis)
  • Pelodiscus variegatus, décrite pour la première fois en 2019.

Pendant longtemps, les scientifiques ont cru qu’il ne s’agissait que d’une seule et même espèce : la tortue à carapace molle de Chine. L’UICN ne classe d’ailleurs que Pelodiscus sinensis. Mais au fil des ans et de leurs recherches, ils se sont rendu compte que de vraies différences existaient entre chacune d’elles.

Encore aujourd’hui, ils continuent de faire de nouvelles découvertes et viennent de décrire pour la première fois une cinquième espèce de tortue à carapace molle. Leurs travaux ont été publiés le 13 février dans la revue scientifique ZooKeys.

Aspects distinctifs de Pelodiscus variegatus

Caractéristiques Pelodiscus variegatus

Cette tortue originaire de l’île de Hainan en Chine et du centre-nord du Vietnam se distingue de ses cousines à carapace molle sur plusieurs points. Génétiquement, d’abord, mais également morphologiquement.

En effet, à la différence des quatre autres espèces de tortues à carapace molle, Pelodiscus variegatus présente des taches sombres un peu partout sur son plastron. C’est d’ailleurs ce qui lui a valu son nom scientifique, « variegatus » voulant dire « tacheté » en latin. « Cette caractéristique, entre autres, a permis de découvrir que ces animaux appartenaient à une espèce non encore décrite », déclare Uwe Fritz, co-auteur de l’étude.

A peine découverte et déjà menacée

Déjà que la tortue à carapace molle de Chine est menacée, imaginez si on découvre que la population sauvage – que l’on estimait déjà vulnérable – se retrouve en fait divisée en plusieurs espèces !

C’est toute l’histoire des tortues à carapace molle et c’est encore ce qui est en train de se passer pour Pelodiscus variegatus. Jusqu’à présent, les chercheurs pensaient qu’il s’agissait d’une seule et même espèce découverte en 1997 : la petite tortue à carapace molle de Chine (Pelodiscus parviformis).

Celle-ci est considérée comme menacée, selon les critères de la liste rouge de l’UICN. Et désormais, les effectifs restants se trouvent encore moins nombreux puisqu’en réalité, une partie appartient à la nouvelle espèce de tortue tachetée à carapace molle. Résultat, ces deux espèces se retrouvent menacées de disparition. Pour Pelodiscus variegatus, les auteurs de l’étude préconisent même de considérer cette nouvelle espèce de tortue comme étant « en danger critique » d’extinction. Espérons que maintenant que l’espèce a été identifiée comme distincte, des mesures efficaces de conservation pourront être prises.

par Jennifer Matas

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *