Dons
News

Difficile début de saison pour les tortues

Difficile début de saison pour les tortues

Deux tortues luths retrouvées mortes, une qui n’a pas pu pondre et une, enfin, qui a été secourue : les tortues en ponte pâtissent de nos activités humaines. L’occasion de rappeler quelques règles de bases pour leur observation.

« Lièvres, je vous en prie, souvenez-vous du fameux jour où la tortue est arrivée avant vous » disait Jacques Prévert dans son recueil « Paroles » .
Le Réseau tortues marines aussi, à sa manière, tire la sonnette d’alarme. Sur son compte Facebook, le réseau s’inquiète du « bilan catastrophique » du début de la saison de ponte.
Pour les tortues luths, cette dernière a débuté en mars et se prolongera jusqu’en août. Pour les imbriquées, la saison commencera ces prochaines semaines pour finir en octobre.
« Déjà deux tortues luths retrouvées mortes » , déplore Emilie Dumont-Dayot, coordinatrice du plan national d’action « Tortues marines » . Une tortue n’a pas réussi à pondre aux Salines et une vient d’être secourue à l’Anse Michel (voir encadré). »
Une soixantaine d’échouages de tortues mortes par an est comptabilisée par le Réseau. « Cela ne représente certainement qu’un dixième de la réalité » .
Toutefois, Emilie Dumont-Dayot pense que l’information circule sur les consignes à respecter. « Il ne s’agit pas de se battre non plus! Parfois, des gens en arrivent aux mains pour défendre les tortues » .
Au-delà de la population, les pouvoirs publics sont appelés à respecter ces reptiles à carapace protégés.
« La ville de Schoelcher vient de me contacter car elle souhaite réaménager une partie de son littoral et veut prendre en amont les enjeux liés aux tortues marines. La ville de Sainte-Marie n’en a pas tenu compte du tout. Les sites de ponte y sont tous largement altérés à cause des lumières » .
Dans notre édition de demain, nous reviendrons sur les bonnes attitudes à adopter en présence d’une tortue en ponte.
Pour suivre l’actualité des tortues marines : www.tortuesmarinesmartinique.org et Facebook (Réseau tortues marines Martinique). Contact : 0696.23.42.35
Chronique d’un sauvetage
Mardi, le Cross Antille-Guyane intercepte la communication d’un voilier signalant une tortue luth en difficulté à proximité de l’Ilet Chevalier, raconte la préfecture de Martinique.
La tortue était prise dans les cordages d’un casier. « Elle traînait 8 à 10 casiers sous elle » , précise Emilie Dumony-Dayot. « Dans ce cas-là, la tortue panique, tourne sur elle-même et en général se noie » .
Le navire toutefois ne donne ni son nom ni sa position et quitte la fréquence. Le Service mixte de police de l’environnement (SMPE), le Réseau tortues marines, la SNSM se mobilisent.
Mais sur zone, les recherches restent vaines. Dans l’après-midi, la tortue est relocalisée par un pêcheur. C’est la brigade nautique de la gendarmerie du Marin qui retrouve l’animal, au large de l’Anse Michel, et parvient à le libérer.