Dons
News

En PACA, les tortues protégées en cas d’incendie

En PACA, les tortues protégées en cas d’incendie

La Fondation 30 Millions d’Amis a financé l’achat d’une citerne d’eau pour préserver du feu les tortues du refuge de l’association Ligue pour la protection des tortues, située dans les collines des Bouches-du-Rhône.

Photo d’illustration © Pixabay.com

« Quand il y a eu des incendies dans la région en 2016 et que de nombreux animaux sont morts, nous avons paniqué » explique Claudine, Présidente de la Ligue pour la protection des tortues. Pour protéger des feux éventuels les tortues terrestres et aquatiques qui se trouvent au refuge, l’association a mis en place plusieurs mesures. « Nous avons fait venir les marins-pompiers de Marseille qui nous ont guidé. A leur demande, nous avons créé 3 chemins coupe-feu que nous entretenons régulièrement », précise Claudine.

Mais cela ne suffisait pas… « Ils nous ont conseillé d’installer une citerne de 30m3 d’eau pour avoir une réserve d’eau sur place. Ainsi, ils pourraient intervenir en cas d’incendie », poursuit-elle.

UNE CITERNE OPÉRATIONNELLE TOUTE L’ANNÉE

Malheureusement, l’association n’avait pas les moyens de se payer une telle citerne et surtout de mener à bien les travaux pour la poser. En effet, il était nécessaire de supprimer un dénivelé afin qu’elle soit placée sur un espace plat. Il fallait donc créer la plateforme et du tout-venant devait être utilisé.

La Fondation 30 Millions d’Amis, qui avait déjà soutenu l’association en 2010 et 2014, a financé les travaux à hauteur de 3000 euros. « La citerne a été posée le 27 juillet. Désormais, nous sommes mieux armés face au danger des incendies ! », remercie Claudine.

« La citerne va rester remplie toute l’année, car il y a parfois des incendies en février et mars », conclut-elle.

PERMETTRE AUX POPULATIONS DE TORTUES DE SE RECONSTITUER

Dans le sud de la France, les incendies sont malheureusement réguliers en été et leur ampleur accrue si le vent souffle. Plusieurs milliers d’hectares sont partis en fumée dans les Sud de la France en 2016 et 2017. Dans le Var, plus de 500 hectares de milieux naturels situés sur les Cap Taillat et Lardier (La Croix Valmer-Ramatuelle), ont été durement touchés ces derniers jours. À peine moins de 10 % des tortues retrouvées étaient vivantes…

Les spécialistes conseillent néanmoins de ne pas ramasser les tortues survivantes après les incendies. Cela serait une catastrophe, car c’est grâce à ces tortues que les populations sauvages peuvent se reconstituer.