Dons
News

Un explorateur cartographique pour suivre la migration des tortues vertes

Un explorateur cartographique pour suivre la migration des tortues vertes
  • rainbow casino locally diabetes diet name Vallentuna Où vont les tortues vertes après avoir pondu aux Chesterfield ? C’est pour répondre à cette question que le WWF a profité de la mission – conduite dans cette zone, du 16 et 29 janvier 2017, par l’Amborella, le navire du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie pour mener un projet de balisage Argos en partenariat avec la Direction des affaires maritimes de la Nouvelle-Calédonie.

    Doğubayazıt ivermectin 12 mg price india Cette mission, indique le WWF, « a permis d’estimer qu’à la saison de reproduction, environ 150 femelles de tortues vertes viennent pondre chaque nuit sur ces îlots ». « Cela fait donc des Chesterfield un site très important pour la sauvegarde de cette espèce par ailleurs menacée à l’échelle planétaire », ajoute l’association.

    https://rutebygg.no/3290-dno57017-singel-i-skotterud.html @WWF-Marc Oremus

    https://www.estudiohanoi.com.br/4586-dpt46587-conhecer-pessoas-para-aprender-ingles.html Pourquoi est-il crucial d’en savoir plus sur les routes migratoires et les zones de nourrissage de ces tortues vertes. «« Si elles tendent à revenir se reproduire là où elles sont nées, les tortues passent néanmoins l’essentiel de leur vie sur des zones de nourrissage souvent très éloignées des sites de ponte. Or, on ignore encore où les tortues vertes qui pondent aux Chesterfield vont se nourrir », explique le WWF.

    Par ailleurs, si elles bénéficient d’un haut niveau de protection en Nouvelle-Calédonie, les risques auxquels elles s’exposent lorsqu’elles quittent nos eaux dépendent de la route qu’elles prennent et de leur destination.

    Les 11 balises satellitaires fixées de façon indolore sur la carapace des tortues au cours de cette mission vont permettre de miami club no deposit bonus Mokwa suivre avec précision les déplacements effectués une fois la période de reproduction achevée.

    « Il sera donc possible de savoir si les tortues se reproduisant au Chesterfield vont se nourrir dans des zones où leur protection est assurée ou pas », note le WWF. Si ce n’est pas le cas, les résultats de cette étude fourniront des éléments importants à partager avec les gestionnaires des pays voisins afin d’oeuvrer pour une gestion concertée, et donc efficace, de cette espèce emblématique.

    governor of poker 3 offline throughout Un explorateur cartographique est disponible pour suivre le déplacement de ces tortues.