Dons
News

Insolite. Victoire, la tortue fugueuse, retrouvée à Trédrez-Locquémeau

Insolite. Victoire, la tortue fugueuse, retrouvée à Trédrez-Locquémeau

À Trédrez-Locquémeau, une tortue fugueuse a parcouru 5 km avant d’être retrouvée, plusieurs semaines après sa disparition.

Jean-Claude et Marylène louent un gîte saisonnier à Trédrez-Locquémeau. Ils ont reçu en mai un couple, avec ses deux chiens, un chat et une tortue. Mais la veille du départ, tout le monde répond à l’appel sauf la tortue.

Elle ne reparaît pas le lendemain matin, au grand dam de ses propriétaires, repartis en région parisienne.

 

Après les adieux à ses locataires, quelques jours plus tard, Jean-Claude raconte à son voisin que ceux-ci ont perdu leur tortue, au cas où ce jardinier la croiserait dans son potager.

À 5 km de là

Vers la fin juin, la chorale L’Air de Rien se réunit pour un pot de fin de saison et notre jardinier y est présent puisqu’il y chante. Pour alimenter la conversation, il raconte la disparition de la tortue en vacances chez son voisin.

Elisabeth Herlédan reste intriguée par ce qu’elle entend. Car elle fait le lien avec une autre histoire qu’on lui a racontée. Elle émane de son neveu, employé communal qui a « croisé une tortue qui marchait sur le bord de la route à Kerguerwen ».

 

Il l’a ramenée en mairie,

la nomade paraissait au meilleur de sa forme ».

Elle a pourtant été retrouvée à plus de 5 km de son lieu de départ.

Espèce protégée

Les propriétaires doivent déclarer en mairie la possession d’une tortue d’Hermann qui, protégée par la Cites, doit être munie d’une puce d’identification.

Classée dans les espèces terrestres, la dite Testudo hermanni, originaire de France, elle est menacée de disparition.

La mairie a donc contacté chaque propriétaire de tortue mais aucun n’avait perdu son animal. Après examen vétérinaire, celle-ci ne portait aucune puce signalétique.

C’est grâce à la perspicacité d’Elisabeth Herledan que l’intrigue a pu se dénouer, du moins en partie. « Placée en famille d’accueil » dans un parc de fraisier dans l’attente de retrouver son domicile, Dame Tortue prolongeait ses vacances avec le gîte et le couvert offerts gracieusement.

Dans les fraises

Le fil de l’histoire est remonté vers Jean-Claude qui a repris chez lui la tortue, après avoir averti les propriétaires. Ils ont promis de venir la rechercher. « Ils viendront un jour mais je ne sais pas encore de quelle année. »

En attendant, Dame Tortue prend ses habitudes : Jean-Claude lui a fabriqué un enclos avec deux abris ombragés selon la direction du soleil, dans lesquels elle peut pâturer à son aise, nourrie de fraises de saison.

Victoire la tortue aime particulièrement les fraises.
Victoire la tortue aime particulièrement les fraises. (©Le Trégor)

Marylène, son épouse, lui a même trouvé un prénom : « Ce sera Victoire, contre tous les aléas pour être retrouvée saine et sauve ».

Jean-Paul Leclercq