Dons
News

Message des scientifiques au public : ne libérez pas vos tortues dans le parc Wascana

Message des scientifiques au public : ne libérez pas vos tortues dans le parc Wascana

Une équipe de scientifiques à l’Université de Regina demande au public de pas libérer des tortues à oreilles rouges dans le parc Wascana à Regina après avoir découvert plusieurs reptiles de cette espèce dans le marais près du lac, dans la capitale saskatchewanaise.

Cette espèce de tortue envahissante, souvent vendue comme animal domestique, n’est pas native de la Saskatchewan. Elle a déjà accablé des écosystèmes en Ontario et en Colombie-Britannique.

« Les gens ne comprennent pas à quel point les tortues sont un engagement à long terme », affirme la chercheuse Kelsey Marchand. En captivité, ces reptiles peuvent vivre jusqu’à l’âge de trente ans.

L’équipe a trouvé six tortues à oreilles rouges dans le marais jusqu’à présent. Kelsey Marchand s’inquiète parce qu’elle croit que les gens libèrent les reptiles dans le lac lorsqu’ils n’ont plus envie de s’occuper d’eux.

« On croit qu’on pose un bon geste en relâchant la tortue dans la nature, mais en réalité, ce n’est pas une bonne idée. »— Kelsey Marchand, chercheuse Université de Regina

Les tortues ont tendance à nuire aux espèces natives, en accaparant l’habitat et les ressources, explique Mme Marchand. Elle dit qu’il y a toutefois une bonne chance que ces nouveaux arrivants ne survivent pas à l’hiver rigoureux de la Saskatchewan.