Dons
News

Des milliers de tortues marines tuées chaque année, victimes de la pêche à la crevette

Des milliers de tortues marines tuées chaque année, victimes de la pêche à la crevette

Des milliers de tortues marines sont tuées par des filets utilisés pour attraper des crevettes tropicales qui seront ensuite vendues dans toutes l’Union européenne selon un nouveau rapport.

L’étude menée par le Comité des pêches de la Guyane française estime que jusqu’à 29 000 tortues marines sont tuées chaque année dans des chaluts de crevettes tropicales qui exportent vers l’Union européenne, pointant notamment du doigt le Royaume-Uni, le plus grand marché individuel de l’UE. Un peu moins de la moitié (46 %) des crevettes importées au Royaume-Uni sont pêchées dans les eaux tropicales au large des pays tels que le Bangladesh, l’Inde et le Vietnam. Mais avec les filets, on ramasse de tout. Ainsi les tortues marines sont les principales victimes collatérales, notamment les tortues à bec jaune et les tortues hawksbill gravement menacées qui s’embourbent et se noient dans les filets.

Selon le WWF qui cosigne ce rapport, le problème pourrait être évité par l’utilisation de « dispositifs d’exclusion de tortues », des sortes d’échappatoires ajoutées dans des filets de pêche qui permettent aux tortues de nager librement hors de ces filets, réduisant ainsi la capture des tortues marines jusqu’à 97 %, pour seulement 2 % de crevettes perdues selon les estimations des chercheurs. « Les dispositifs d’exclusion des tortues sont une solution gagnant-gagnant, ils sauvent la vie de milliers de tortues et constituent une méthode plus efficace pour la pêche », explique Lyndsey Dodds, responsable de la politique maritime au WWF. Ces dispositifs valent également pour toutes les prises accessoires de plus de 10 cm qui peuvent alors sortir indemnes des filets.

En outre le WWF demande au Royaume-Uni et les autres pays membres de l’UE de « suivre l’exemple des États-Unis qui interdit les importations de crevettes tropicales » ou d’importer seulement des crevettes ayant été capturées par ces filets disposant d’échappatoires pour les prises accessoires. « Les gens au Royaume-Uni seront choqués d’entendre que le fait de manger des crevettes pourrait contribuer à la mort inutile de tortues menacées », explique Dodds, responsable de la politique maritime au WWF. « Mais c’est pourtant le cas ».