Dons
News

Une saison de pontes qui s’annonce extraordinaire

Une saison de pontes qui s’annonce extraordinaire

http://bakersexchange.org/179-ph43155-ivermectin-for-sale-port-elizabeth.html Les tortues marines arrivent plus tôt cette année sur la plage des Hattes. Plus tôt et en force. Les gardes de la réserve de l’Amana comptabilisent un grand nombre de pontes. Un record se profile.

quasar gaming betrug Conflans-Sainte-Honorine
Il est désormais possible d’observer les tortues marines sur la plage d’Awala-Yalimapo! Elles arrivent tôt cette année, s’étonne le conservateur de la réserve de l’Amana, Johan Chevalier. « C’est le signe d’une grosse saison qui arrive! »
Depuis le 3 janvier, 81 tortues vertes ont été recensées sur la plage. Rien que dans la nuit de dimanche à lundi, les gardes de l’Amana ont comptabilisé 22 pontes et neuf demi-tours (1). Dans la nuit de lundi à mardi, « 26 tortues vertes sont montées, dont cinq demi-tours » .
BIENTÔT LES LUTHS
À titre comparatif, en janvier 2015 ou 2016, on tournait à quatre pontes par nuit à peu près. L’année 2017 pourrait bien battre le record de 2010 de quelque 4 500 pontes (soit un peu plus du double, en moyenne, d’une saison normale). Les tortues luths, elles, devraient faire leur apparition le mois prochain.
À noter l’arrivée dans la réserve d’un nouvel agent – pour huit mois (enveloppe Feder) – spécial tortues marines. Il pourra répondre aux questions du grand public directement à la réserve ou par téléphone (2).
Sa présence renforcera aussi cette année le nombre de visites et d’animations destinées aux scolaires, essentiellement dans l’Ouest mais aussi sur le littoral est.
« On tournait à une vingtaine, on pourra facilement passer à 30 ou 40 classes! » se réjouit Johan Chevalier.
(DR)
(1) Elles sont montées mais n’ont pas pondu.
(2) 0594 34 84 04.
Recrudescence de la pêche illégale
Johan Chevalier remarque, entre autres via les échouages, le retour des bateaux de pêche illégaux dans le secteur. « C’est dommage parce que les chiffres étaient en baisse, c’était encourageant. Mais les services compétents ont un peu lâché la pression et là ça repart. Il faut surtout maintenir la pression! » insiste-t-il.