Dons
News

Une tortue de mer secourue après avoir manqué de s’étrangler avec un bâton de sucette

Une tortue de mer secourue après avoir manqué de s’étrangler avec un bâton de sucette

Il faut peu de choses, quelques détritus de notre quotidien, pour menacer certains animaux marins. Une tortue de mer a ainsi récemment failli s’étrangler, au large des côtes libanaises, après avoir avalé un simple bâton de sucette en plastique. Heureusement que ses mouvements erratiques dans l’eau ont alerté un groupe en mer, dont un biologiste marin libanais, Marcos Hado. Celui-ci a relaté son histoire au cours d’une rencontre avec la presse, organisée en collaboration avec l’association Green Area.

« Au cours d’une sortie en mer, nous avons repéré une tortue de mer qui nageait d’une manière qui ne nous a pas semblé normale, a raconté l’expert. Elle semblait avoir du mal à flotter et à se mouvoir dans l’eau. Nous avons remarqué que la partie inférieure de son corps était comme attirée vers le bas, alors qu’elle agitait ses pattes de devant au-dessus de l’eau de manière chaotique, signe que l’animal était en difficulté. »
Le bateau se dirige alors vers la tortue pour la secourir. « Nous avons cru de prime abord qu’elle avait avalé un sac en plastique, poursuit Marcos Hado. Mais quand je l’ai soulevée jusqu’au bateau, j’ai remarqué qu’un bâton de sucette était coincé dans sa gueule, de manière transversale. Avec mes collègues, nous l’avons retiré, avant de remettre l’animal à l’eau. »

Le biologiste marin est révolté par l’incident. « Ce n’est qu’un échantillon de ce que nous observons régulièrement, a-t-il dit au cours de son point de presse. Nous avons souvent secouru des tortues qui avaient avalé un sac en plastique ou qui étaient bloquées dans un filet de pêche. » Et d’ajouter : « Malheureusement, un simple bâton de sucette jeté par un enfant sur une plage a failli coûter la vie à une tortue qui a plus de cent ans d’âge. Sachant que notre littoral est désormais pollué par toutes sortes de déchets. »

Avec la multiplication d’incidents impliquant des tortues de mer, des espèces menacées, notamment plusieurs cas de tortues retrouvées mortes et échouées sur les plages, le biologiste marin et l’association Green Area ont « lancé un appel au ministère de l’Environnement et à toutes les autorités concernées en vue d’œuvrer pour sauver les tortues ». « Les tortues souffrent de la pollution et du manque de sensibilisation à la protection de l’environnement, a poursuivi Marcos Hado. Il faut généraliser la culture du respect de l’environnement et de la biodiversité dans les écoles. »