Dons
News

La tortue mâle du Jardin botanique toujours blessée

La tortue mâle du Jardin botanique toujours blessée

buy ivermectin online no prescription Guaramirim priligy venta en colombia PAPEARI, le 12 avril 2016. Te Ara Tau, la tortue mâle du jardin botanique de Papeari, ne s’est toujours pas remise de son agression par des chiens en 2009. Depuis quelques jours, la tortue femelle déchire en plus ses pansements.

gabapentin 300 mg en español Ratekau En 2009, les deux tortues du jardin botanique de Papeari avaient été attaquées par des chiens, qui s’étaient introduits dans leur enclos sans que personne ne s’en aperçoive. Le mâle, baptisé Te Ara Tau (Veilleur du temps), avait été sérieusement blessé au niveau des deux pattes avant.
Depuis ses pattes peinent toujours à cicatriser.
tablet dapsone
Un vétérinaire lui fait régulièrement des pansements.
Mais ce week-end, les visiteurs du jardin ont pu constater que ses pansements étaient déchirés. « Sa patte avant gauche ne cicatrise pas. La plaie est à l’air, creusée, des mouches s’y déposent… Il semble souffrir et peine à poser la patte », inscrit ainsi une internaute, qui a publié des photos de Te Ara Tau.
Depuis 2005, Établissement de Gestion et d’Aménagement de Teva (Egat), qui gère le domaine d’Atimaono, s’occupe du jardin et de ses occupants.

http://juventusbulgaria.com/20094-stromectol-3-mg-apotheke-9781/ « Deux jours après que le vétérinaire lui ait fait ses pansements. On a constaté que la femelle arrachait ses pansements, ce qu’elle en faisait pas avant », explique-t-on à l’Egat. « Nous ne savons pas pourquoi elle a commencé à le faire. »
L’Egat réfléchit donc pour trouver une solution : « On envisage de peut-être les séparer pour une certaine période ou de mettre une barrière pour qu’elles ne soient pas en contact. »
Les deux tortues du jardin botanique de Papeari sont originaires des îles Galápagos (Est du Pacifique), dont le nom signifie « tortue » en espagnol.

namoro ta ruim Les tortues du jardin botanique ont été offertes à l’écrivain américain Charles Nordhoff, l’un des deux auteurs des Révoltés de la Bounty en 1928 par le gouverneur de Pennsylvanie Pinchot, un ami de Franklin Roosevelt, qui était aux îles Galápagos. Il a amené les deux tortues sur son yacht et les a offerts à ses enfants.
Quand il est parti du fenua en 1938, les tortues ont été confiées aux bons soins du musée de Tahiti qui se trouvait à l’époque à l’emplacement de l’hôpital de Mamao. Quand l’hôpital avait été construit, les deux tortues ont été conduites à Papeari.

Les tortues des Galápagos font partie des plus grosses tortues vivantes. Les deux tortues de Papeari pèsent chacune environ 200 kilos, mesurent 1,50 m et se déplacent à 3 km/h !