Dons
News

Un touriste sauve deux tortues découvertes agonisant dans un jardin au Nicaragua

Lorsque Chris Skone-Roberts a vu deux tortues de mer agonisant dans le jardin d’un bar au Nicaragua, il n’a pas pu rester de marbre. Aidé d’autres touristes et plongeurs, le Britannique a décidé de remettre les reptiles à l’eau.

Un touriste sauve deux tortues découvertes agonisant dans un jardin au Nicaragua par Gentside Découverte

« Parfois, vous vous retrouvez face à une situation tellement scandaleuse que vous n’avez pas d’autre choix que d’intervenir et de réparer l’injustice ». C’est précisément ce qu’a fait Chris Skone-Roberts, un Britannique âgé de 44 ans parti au Nicaragua. Alors qu’il se promenait sur Little Corn Island, ce sauveteur professionnel a aperçu dans le jardin d’un bar deux tortues de mer. Mais celles-ci ne semblaient pas du tout bien aller. Les deux reptiles de plus d’un mètre étaient sur le dos, les nageoires attachées et suffoquaient en plein soleil. Ni une, ni deux, le Britannique a immédiatement réagi et a essayé de leur lancer de l’eau pour les réhydrater. C’est alors qu’une femme en colère est arrivée pour l’en empêcher, lui criant que les tortues lui appartenaient. Après l’altercation, Skone-Roberts s’est rendu à la police pour raconter ce qu’il avait vu et a rallié tout un groupe de plongeurs et de touristes pour venir en aide aux animaux. Sauvetage express « Ces pauvres créatures sont déjà menacées, les laisser mourir comme ça était inhumain, donc nous devions agir », a expliqué le Britannique cité par le Western Daily Press. Le groupe est retourné dans le jardin et a passé plus d’une demi-heure à arroser les tortues marines d’eau. Cela a finalement permis de les réveiller et les autorités ont ordonné leur libération et leur remise à l’eau.  Les plongeurs et touristes ont ainsi chargé les reptiles de 250 kg chacun sur une charrette en bois et les ont reconduits jusqu’à l’océan. Aidés de membres de la Sea Shepherd Conservation Society venus sur place, ils ont replacé les tortues dans l’eau avant de défaire les liens qui retenaient leurs nageoires. « Nous les avons laissées sur le dos pour les empêcher de s’étrangler et de déchirer leurs nageoires », a expliqué Chris, plongeur-sauveteur.  « Après avoir coupé leurs liens, elles étaient libres, c’était magnifique à voir », a t-il poursuivi. Plusieurs personnes les ont accompagnées quelques temps, jusqu’à voir que les tortues semblaient pouvoir nager par elles-mêmes. Elles ont alors retrouvé le large, sous les cris de joie de leurs sauveteurs. Espèce menacée mais capturée Les tortues marines Caretta caretta ou tortue caouanne figure actuellement sur la liste rouge des espèces menacées de l’Union internationale pour la Conservation de la nature (UICN). Selon The Sea Turtle Conservancy, il ne resterait plus que 40 à 50 000 femelles reproductrices de cette espèce à travers le monde en raison d’une dégradation de leur habitat et surtout de la chasse. Malgré leur statut protégé, il est estimé qu’environ 35.000 tortues marines, notamment des tortues vertes, seraient capturées chaque année au Nicaragua. Objectif : vendre leur chair et leurs œufs qui rencontrent un grand succès dans le pays sud-américain. Ici, les deux tortues avaient certainement été trainées hors de l’eau. La femme les laissait mourir dans le jardin avant de vendre leur chair.