Dons
News

Trafic de tortues – Madagascar arrache un rapatriement

Trafic de tortues – Madagascar arrache un rapatriement

Novyy Buh spin casino starlix medication Brushy Creek Interceptées aux Comores, soixante-huit tortues ont été rapatriées.  desenhos de namoro Elles ont été réceptionnées hier, à l’aéroport d’Ivato.

https://milhaslocadora.com.br/3782-dpt51494-origem-da-palavra-namorar.html L’État malgache reprend ses droits. Interceptées à Moroni, dans l’archipel des Comores, il y a un peu plus d’un an, soixante-huit tortues astrochelys radiata, endémiques de la Grande Île, ont été rapatriées, hier, après que l’opération a été reportée d’une semaine. Bien que déshydratés et affaiblis lorsque le trafic a été mis à nu au moment des faits, ces reptiles étaient, en revanche, en bonne santé lorsqu’ils ont été réceptionnés hier, aux alentours de midi et demi à l’aéroport international d’Ivato.
Les tortues radiées ont été rapatriées à bord du vol MD 152 de la compagnie Air Madagascar en provenance de Moroni. Elles ont été laissées aux bons soins de Turtle Survival Alliance (TSA), un partenariat mondial de particuliers, zoos, biologistes, associations, chercheurs… qui unissent leur force en faveur de la protection des tortues, en l’occurrence les espèces en danger ou menacées d’extinction à l’instar de l’Angonoka, dont la quasi totalité de la population a été décimée par les actes de braconnage dans leur sanctuaire, du côté de Soalala.
Les reptiles interceptés à Moroni seront gardés à Antananarivo, avant qu’ils ne soient relâchés dans une aire protégée de Tsihombe, dans la région Androy, où sont accueillies les tortues rescapées de braconnage et du trafic vers l’extérieur. Le site est sous la protection de l’État et du TSA qui en assure également la gérance.

cruzeiro para solteiros 2018 brasil Kāndhla Convention
Les tortues retrouvées ont transité aux Comores avant d’entreprendre un long périple vers l’Asie du Sud-Est, plaque tournante du trafic d’animaux de compagnie, lorsque le pot-aux-roses a été découvert.
L’astrochelys radiata est protégée par la Convention sur le Commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction ou Cites et bénéficie, de ce fait, de différents degrés de protection face à la surexploitation. La République des Comores et celle de Madagascar ont de surcroît ratifié la convention de Washington interdisant la vente et le transport des espèces menacées de disparition. Ce rapatriement a pu s’effectuer de par le concours du consulat de Madagascar dans l’archipel. Les deux pays étant au même diapason en matière de lutte contre les trafics et la contrebande.

safe online casino games canada players Hebi Seth Andriamarohasina

© 2016 – L’Express de Madagascar – Tous droits réservés.