Coup de filet des fonctionnaires des douanes ainsi de la Police de l’Air et de Frontières (PAF) à l’aéroport international d’Ivato. Hier en fin de matinée, dix tortues ont été interceptées à  l’enregistrement des passagers du vol de la compagnie Air Madagascar à destination de Guangzhou via La Réunion. Identifiés comme étant les propriétaires des reptiles tombés dans les mailles des filets tendus par les autorités aéroportuaires, quatre  Chinois ont fait l’objet d’enquête. Les tortues ont été glissées en catimini sous leur siège avant l’embarquement des passagers, déroutant ainsi le système de contrôle. Sitôt le trafic débusqué, les présumés contrebandiers ont été débarqués du système d’enregistrement. Les tortues qu’ils ont essayé de faire passer frauduleusement à travers le dispositif de contrôle aux frontières ont été dans la foulée saisies.

Aucune info
Des informations filtrées au compte-goutte révèlent que le passage au rayon X des bagages des suspects n’ont rien révélé étant donné que les malfaiteurs ont devancé les contrôles. Des renseignements, ont en revanche, permis de mettre à nu ce trafic d’animaux endémiques de la Grande Île.
Cette tentative de contrebande  sur le vol MD 018 n’était pas sans conséquence pour la compagnie est ses passagers. Malgré le retard occasionné, l’avion  a pu partir tant bien que mal.
Les animaux interceptés ont été laissés aux bons soins des service de l’Environ-nement forêt, lequel travaille de concert avec une organisation œuvrant pour la survie et la protection des tortues. Aucun détail supplémentaire ne filtre  au sein de la police.
« Nous sommes encore dans la phase d’enquête. Un point de presse sera donné à ce sujet demain NDLR : ce jour) », indique le commissaire divisionnaire Rufin Lebiria, chef du service central de la police de l’air et des frontières. Le passage au parquet des suspects est attendu dans le courant de la semaine. Arrêtés  pour  une infraction similaire, des trafiquants arrêtés  par la police dans le courant de l’année ont écopé de peines de prison ferme.

Andry Manase