Dons
News

Trafic de tortues : recrudescence en cette période de fin d’année

Trafic de tortues : recrudescence en cette période de fin d’année

De source hier auprès d’un membre de la Coalition nationale de plaidoyer environnemental (CNPE) lors d’une réunion des membres à Ampandrana, le trafic local de tortues est à son apogée en cette période de fêtes de fin d’année dans l’Atsimo Andrefana. Rien que ce mois en cours, 5 trafics ont été  démantelés à Ampanihy, Itampolo et Andonaka de la région Androy. Réputées pour leur chair, les des commerçants illicites s’activent à les collecter la veille des fêtes.

«Pour échapper à leur situation précaire, il arrive que des Antandroy violent les tabous en prenant part à cette collecte illicite», a déploré un notable d’Ambovombe. Une collecte facilitée par la venue de la pluie dans la région. Effectivement, après la pluie, les tortues sortent de leur trou pour s’abreuvoir, et par la même occasion faire leur stock en eau. Ce qui facilite leur capture. Toutefois, «La sensibilisation effectuée au niveau des communautés de base a porté ses fruits. Ce qui a permis d’effectuer ces arrestations», a témoigné notre source.

Application stricte des lois

Dans le pillage des ressources naturelles, l’application stricte des lois est une des exigences de la CNPE dans ses actions de plaidoyer. «Les lois sont bel et bien appliquées. Ce sont plutôt les enquêtes qui ne sont pas poussées à fond», a fait remarquer le coordonateur de la CNPE, Lalaina Andrianavalona. Ce dernier de noter que le ministère de la Justice a adressé des circulaires afin d’éclaircir les textes qui régissent chaque cas d’espèce de trafic.