Dons
News

Vous avez envie d’accueillir une tortue chez vous ? Voici quelques conseils

Vous avez envie d’accueillir une tortue chez vous ? Voici quelques conseils

L’accueil d’une tortue chez soi est une vraie réflexion. Ne vous décidez pas sur un coup de tête. Une espèce terrestre ou aquatique, chacune a ses avantages et ses inconvénients.

La tortue est l’un des plus vieux reptiles vivant sur la surface de la Terre. Fascinant, l’animal est également réputé silencieux et facile à vivre. Pourtant, même en captivité, la tortue demeure extrêmement soucieuse de son indépendance. Elle n’apprécie que très peu d’être manipulée ou contrariée dans ses déambulations. On la déconseille donc comme compagnon pour les jeunes enfants.

Victimes de leur succès, certaines espèces sont désormais protégées et interdites à la vente, comme la tortue Hermann.

 

Lire aussi : Vous voulez adopter une tortue ? Attention, ce reptile n’est pas si domestique qu’on le croit

Une tortue terrestre : un engagement pour la vie

Une démarche nonchalante… Voici le détail qui fait craquer la plupart des propriétaires de tortues terrestres. Pas question pour autant de l’adopter sur un coup de tête. Ce reptile peut vivre entre 30 et 80 ans. Certains spécimens deviennent même centenaires.

Herbivore la plupart du temps, la tortue terrestre bénéficie d’une bonne vue et d’un bon odorat. Certaines espèces ont besoin d’une période d’hibernation annuelle (voir notre encadré) de 20 semaines maximum.

 

Si la plupart de ces espèces s’adaptent facilement au climat hexagonal, l’accueil d’une tortue terrestre nécessite un investissement matériel et financier important.

L’hibernation, un processus complexe 
Entre la fin octobre et le mois de mars, certaines tortues terrestres traversent un épisode de profond sommeil : l’hibernation. Durant cette phase, les propriétaires de tortues domestiques doivent veiller à leur installation. Ils doivent également vérifier régulièrement l’évolution de leur poids et de leur santé générale. Après un réveil progressif, vient le temps de baigner l’animal avant la reprise d’une bonne alimentation dans un délai d’une semaine.

Une tortue d’eau, pour le bonheur des yeux

ET1972 - stock.adobe.com
La tortue aquatique a besoin d’un bon espace de nage mais aussi d’une zone sèche munie d’une lampe UV. (©ET1972 – stock.adobe.com)

Règle numéro un avec une tortue aquatique : ne jamais la sortir de son aquaterrarium. Cet environnement de vie mêle un espace de nage de taille conséquente et une zone sèche munie d’une lampe UV dédiée au repos.

 

Bien plus réactive que sa cousine terrestre, la tortue aquatique est carnivore. L’observation de ses couleurs vives ravit les passionnés toute l’année, aucune espèce n’ayant besoin d’hiberner.

APEI-Actualités. M.B.