Les tortues en hiver : surveillez leur hibernation

  • Publié le 01 Janvier 2022 12:00:00

Photo : Shutterstock N.A.C./ Reptiles




La plupart des tortues terrestres « de compagnie » vivant en France hibernent. Pendant la mauvaise saison, les fonctions vitales fonctionnent au minimum : la température ainsi que les fréquences cardiaque et respiratoire diminuent, la tortue vit sur les réserves énergétiques accumulées au préalable. Cette phase de repos est essentielle pour sa santé et sa longévité, même en captivité. Il faut respecter le rythme naturel de votre tortue : quand la température chute entre 10 et 15 °C, la tortue se met au ralenti et l’hibernation démarre en dessous de 10 °C. En France métropolitaine, elle a en général lieu à partir d’octobre-novembre et s’achève en mars. Pendant toute cette période, surveillez bien votre tortue. « MA TORTUE EST-ELLE EN SÉCURITÉ ? » Il est souhaitable qu’une tortue hiberne à l’extérieur mais elle doit disposer d’un abri contre le gel et l’humidité. Si votre tortue a l’habitude d’utiliser une cabane pendant la belle saison, vous pouvez la laisser hiberner dans cette zone. Sinon, une caisse recouverte d’un toit incliné (pour que l’eau s’évacue) fera l’affaire. Une surface de 40 à 50 cm de côté et une hauteur de 70 cm conviennent à une tortue « moyenne ». Des trous aménagés dans les côtés de l’abri permettent l’aération. La tortue doit pouvoir s’enfouir en cas de gel. Il lui faut reposer sur une couche de 15 à 20 cm de terre meuble, de mousse, d’écorces séchées ou de tourbe (évitez le sable, trop compact). Recouvrez la terre de foin sec, de paille ou de feuilles séchées. Pour que la température reste la plus stable possible, la tortue doit hiberner dans un endroit protégé du vent et de l’ensoleillement. Afin d’éviter tout risque d’inondation dans l’abri, la caisse sera surélevée du sol. Des rongeurs s’introduisent parfois dans l’abri d’une tortue et la mordent. Pour éviter ce genre d’attaques, le lieu où la tortue hiberne doit être entouré par un grillage, dont le bas sera enterré suffisamment profond dans le sol. Si vous habitez dans une région où l’hiver est rigoureux, vous pouvez faire hiberner votre tortue à l’intérieur. Son caisson sera alors placé dans un endroit calme, sombre et frais (5-10 °C). Un abri de jardin, un cellier, un garage, une pièce au sous-sol ou même une cave à vin artificielle pourront abriter votre tortue. « MA TORTUE EST-ELLE À LA BONNE TEMPÉRATURE ? » La tortue n’est pas frileuse : elle dormira bien si la température dans son abri oscille entre 0 et 10 °C tout l’hiver, (idéalement 4 à 8 °C). Si la température devient négative, elle souffrira du gel, au-dessus de 10 °C, elle risque de maigrir en consommant trop vite ses réserves. Idéalement, placez un thermomètre à mémoire dans l’abri : vous pourrez ainsi vérifier que les températures minimales et maximales sont adéquates et que votre tortue dort bien ! Si ce n’est pas le cas, elle risque de se retourner et de ne pas pouvoir se redresser sans aide. « ET SI MA TORTUE SORT TROP TÔT ? » Des phases de redoux transitoires se produisent souvent en hiver et il arrive alors que les tortues sortent prématurément de leur hibernation. Si vous la voyez sortir,surtout ne la nourrissez pas ! Il est important que le tube digestif de la tortue reste vide.Comme son transit est lent, surtout en hiver, il est dangereux de lui donner quoi que ce soit à manger. Même les fruits sont à éviter car des fermentations indésirables risquent de se produire dans l’intestin. « QUE FAIRE À LA SORTIE DE L’HIBERNATION ? » Au printemps, lorsque les risques de gelée sont passés, l’hibernation s’achève. La tortue sort de sa léthargie, son métabolisme s’accélère et elle reprend peu à peu une activité et une alimentation normales. Si la tortue a hiberné en extérieur, qu’elle est bien réveillée et qu’elle ne présente aucun signe anormal, la seule chose que vous puissiez faire (en dehors de la nourrir !) est de la plonger dans un bain d’eau tiède pendant 20 minutes. Cela l’aidera à se réhydrater et à éliminer certaines toxines accumulées pendant la phase de vie au ralenti. Vérifiez qu’elle recommence à manger dans les 7 jours après son réveil, mais ne la gavez surtout pas ! « COMBIEN PÈSE MA TORTUE ? » Si vous êtes un propriétaire vigilant, vous aurez pesé votre tortue au moment du début de l’hibernation et vous continuerez à le faire une fois par mois pendant tout l’hiver. Une tortue ne doit pas perdre plus de 1 % de son poids par mois d’hibernation. Au grand maximum, elle ne doit pas avoir perdu plus de 10 % de son poids initial en fin d’hibernation.

AUTEUR DE L'ARTICLE Pascale PIBOT, Journaliste spécialisé Pascale Pibot, vétérinaire, a travaillé en clientèle canine/féline ainsi qu’en entreprise. Elle est devenue journaliste scientifique indépendante en 2008 et collabore régulièrement à plusieurs magazines destinés aussi bien aux professionnels de la santé animale (vétérinaires, pharmaciens, éleveurs…) qu’au grand public. Elle s’implique également dans les problématiques environnementales.



14 vues0 commentaire